Actualités

Success Stories

Topcon et Smartfleet : Des partenaires à l’écoute pour des solutions adaptées aux réalités locales

En Afrique de l’Ouest et Centrale ainsi qu’au Maroc, Topcon travaille main dans la main avec Smartfleet, filiale de BIA. La première apporte l’innovation produit requise pour répondre aux besoins du terrain, la seconde son exceptionnel réseau et son expérience des marchés africains. Ensemble, elles se démarquent de la concurrence par leur qualité d’écoute et leur service de proximité, comme peut en témoigner Jean-Yves Chouteau, Directeur de la carrière Gécamines (groupe Vicat) à Diack au Sénégal.

Une solution sur mesure, alliant technologie et simplicité d’utilisation

Des carrières de Diack sortent chaque année 3 millions de tonnes de roche basaltique, des gravelles aux enrochements, à destination des chantiers de TP et de travaux maritimes, ainsi que 500 000 tonnes de calcaire pour les cimenteries et la production de chaux. Ces carrières emploient de la main d’œuvre habitant à proximité, dont l’accès à l’éducation n’est pas garanti. Jean-Yves Chouteau : « Nos conducteurs de chargeuse, que nous avons formés et continuons à former, savent pour la plupart actuellement à peine lire, écrire ou compter. L’idée nous est donc venue d’équiper nos chargeuses d’un système de pesage très simple à utiliser. Topcon fut le seul à accepter de nous accompagner dans la mise au point d’une solution, qui associe une version simplifiée de l’un de leurs produits avec le système de pesage propre au groupe Vicat et dont les essais sont réalisés chez nous au Sénégal. » Le but est de pouvoir charger un camion le plus rapidement possible, simplement grâce à la lecture d’un code QR et à un beeper qui indique au chauffeur de camion quand la quantité est atteinte. Ainsi, le camion est correctement chargé du premier coup, passe au pont-bascule et quitte la carrière. Sans ce système, la plupart des camions étaient trop ou trop peu chargés et devaient alors faire des aller-retours entre la carrière et le pont-bascule pour alléger ou compléter la charge…

Des essais ont montré que le temps passé en moyenne par camion sur le site diminuait ainsi de 30 minutes. Jean-Yves Chouteau : « Comme on charge entre 250 et 400 par jour, le gain de temps est considérable, de même que l’économie de gasoil. Mieux encore : le système nous permet de mieux nous inscrire dans la réglementation UEMOA, article 14, qui vise à limiter les surcharges des camions afin de prolonger la durée de vie des routes. Grâce à la formation des conducteurs de chargeuse à un meilleur remplissage respectant le poids à l’essieu, nous sommes quasi sûrs de ne pas générer de surcharges. »

A l’écoute des besoins réels du terrain

Jean-Yves Chouteau : « L’avantage de Topcon et de Smartfleet, c’est l’écoute. Ils ne sont pas venus me vendre un matériel préexistant, à prendre ou à laisser. Ils ont vraiment pris le temps de comprendre mes besoins et d’adapter le matériel en fonction de mes remarques pour en faire une technologie réellement adaptée aux carrières en Afrique. L’avantage de travailler avec une société implantée en Afrique depuis longtemps, comme c’est le cas pour Smartfleet/BIA, c’est leur bonne compréhension de ce que nous faisons ici. Les niveaux culturel et intellectuel ne sont pas forcément les mêmes partout dans le monde et il s’agit de mettre en place des systèmes permettant de faire travailler un maximum de personnel local plutôt que de faire venir des gens d’ailleurs. »

Fabrice Simon, Sales Support Manager Topcon Africa & Middle East : « La carrière Gécamines à Diack représente pour nous l’un des plus importants sites en termes de pesage embarqué en Afrique. RDS, notre entité spécialisée en systèmes de pesage, s’y est intéressée dès le départ car c’est dans son ADN d’être à l’écoute des besoins des marchés locaux. Faire remonter des retours de terrain correspondant à la réalité n’est possible qu’en étant présent sur place, sans parler de la relation de confiance que l’on peut établir avec le client. Outre la simplification de l’interface à l’extrême, nous avons ainsi renforcé le câblage et la protection des capteurs après avoir constaté sur place que cela pouvait être utile. Les livraisons à venir en profiteront évidemment aussi. De plus, la volonté de Topcon étant toujours de proposer une solution complète, nous continuons à réfléchir avec le client pour lui proposer à l’avenir de nouvelles avancées technologiques. »

La carrière Gécamines à Diack

Support et service de proximité… même en Afrique

Le partenariat entre Topcon et Smartfleet est au cœur du succès des deux entreprises sur les marchés africains. Tout en bénéficiant en premier lieu au client.

En Afrique, Topcon ne travaille pas en direct mais s’appuie sur des partenaires bien implantés comme Smartfleet. C’est donc Smartfleet qui y représente les produits Topcon, pas uniquement quant à l’aspect commercial mais également en matière de service et de support à tous les échelons. Topcon apporte un support supplémentaire en accompagnant le partenaire sur la zone de travail. Le client peut donc compter sur un support doublement efficace. Fabrice Simon : « Vendre des produits est facile, mais en assurer correctement le support représente un fameux défi. C’est ce qui nous différencie sur le terrain. »

Nicolas Antonezak, Business Manager Smartfleet : « Smartfleet travaille en Afrique de l’Ouest et centrale avec les agences BIA implantées dans les différents pays. Dans la plupart des pays couverts par le groupe BIA, nous avons formé des techniciens en agence, ce qui nous évite de faire déplacer chaque fois du personnel Smartfleet pour effectuer le montage des équipements et assurer les formations. Il est plus facile de planifier une telle intervention quand on est présent dans le pays. » Sans parler de la qualité du service après-vente, qui est aussi une question de proximité.

Fabrice Simon : « Pour un client, il n’est pas question de faire monter des systèmes, mêmes les meilleurs au monde, sans que le fournisseur soit en mesure d’intervenir rapidement en cas de problème. Si je tourne 24/24 et que j’ai des machines en panne, je dois pouvoir appeler quelqu’un qui va venir réparer rapidement. BIA, avec son réseau, a l’avantage de pouvoir garantir cette rapidité d’intervention. »

Nicolas Antonezak : « Le groupe Vicat a commencé par acquérir pour la carrière Gécamines à Diack un système que nous avons installé l’année dernière. Après quelques mois d’utilisation et d’essais, le groupe a décidé d’acheter 7 systèmes supplémentaires dont 4 équipés du système avec code QR. Ils ont donc 5 chargeurs équipés, directement reliés à un système informatique de pesée, lui-même relié à un système ERP Vicat. Ainsi que 2 systèmes installés sur leurs dépôts extérieurs à des fins de contrôle. » Si tout se passe aussi bien que jusqu’à présent, 7 autres systèmes seront commandés d’ici la fin de l’année. Et cela ne devrait pas s’arrêter là. Jean-Yves Chouteau : « La direction technique de Vicat France s’est déjà penchée sur le système et, comme celui-ci est couplé à un système de pesage propre au groupe, la possibilité est réelle que le système soit étendu à l’ensemble des territoires sur lesquels Vicat est présent. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.